Filière betterave : Malgré une crise sanitaire sans précédent depuis 30 ans, des signes d’éclaircie se profilent pour la filière betterave-sucre-bioénergie

Si l’année 2019 avait déjà été une année noire - [prix des betteraves au plus bas, effondrement des cours du sucre, fermeture de 4 sucreries avec disparition des bassins betteraviers des Limagnes et du Calvados], l’année 2020 restera dans les annales des plus mauvaises campagnes avec l’épidémie de jaunisse qui a amputé de 30 % la production française. Toutefois, avec la perspective d’un usage temporaire dérogatoire des néonicotinoïdes pour protéger les betteraves, la remontée des cours du sucre et la consommation dynamique d’alcool et de bioéthanol, la CGB considère que les perspectives de rebond sont réunies pour permettre aux betteraviers de retrouver du revenu.

Lire la suite

Projet de loi relatif à la dérogation d’usage des néonicotinoïdes en culture de betterave sucrière : la CGB salue l’adoption définitive du texte par le Parlement qui vient clore une séquence législative capitale pour la filière betterave sucre.

A la suite du vote définitif de l’Assemblée nationale le vendredi 30 octobre du projet de Loi relatif à la possibilité d’utiliser des néonicotinoïdes pour enrober les semences de betteraves sucrières à compter de 2021 et au maximum jusqu’en 2023, le Sénat a définitivement adopté le mercredi 4 novembre le projet de loi pour répondre à l’urgence sanitaire à laquelle sont confrontés les betteraviers. La CGB salue ce vote pragmatique du Parlement qui vient clore une séquence législative décisive pour toute la filière.

Lire la suite

CP CGB – Projet de loi relatif à la dérogation d’usage des néonicotinoïdes en culture de betterave sucrière – En pleine récolte catastrophique, la CGB salue l’adoption du texte par le Sénat

Suite à l’adoption par l’Assemblée nationale le 6 octobre dernier du projet de Loi relatif à la possibilité d’utiliser des néonicotinoïdes pour enrober les semences de betteraves sucrières à compter de 2021 et au maximum jusqu’en 2023, c’est le Sénat qui vient de voter le projet de loi pour répondre à l’urgence sanitaire à laquelle sont confrontés les betteraviers. Nous saluons ce vote pragmatique des députés et sénateurs. Il est maintenant urgent qu’un compromis soit trouvé en Commission mixte Paritaire pour permettre une adoption définitive du texte par les deux chambres dans les prochains jours et donner dès que possible la visibilité nécessaire à la filière pour les semis 2021.

Lire la suite

CP CGB – Projet de loi relatif à la dérogation d’usage des néonicotinoïdes en culture de betterave sucrière – La CGB salue l’adoption du texte par l’Assemblée nationale

Lors d’un vote solennel intervenu ce mardi 6 octobre, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif à la possibilité d’utiliser des néonicotinoïdes pour enrober les semences de betteraves sucrières à compter de 2021 et au maximum jusqu’en 2023. La CGB salue l’initiative du gouvernement qui s’engage avec courage et ambition pour pérenniser la filière betterave sucre gravement menacée ainsi que l’adoption par les députés de ce texte, sur lequel le Sénat se prononcera le 27 octobre prochain.

Lire la suite

Relance de la filière betterave-sucre-alcool / La CGB accueille favorablement la nomination de Henri HAVARD comme délégué interministériel pour la filière betterave-sucre-alcool

Après les annonces du 6 août dernier quant au plan de soutien à la filière et la publication du projet de loi permettant l’utilisation dérogatoire de solutions d’urgences pour protéger les betteraves contre la jaunisse virale, la nomination d’un délégué interministériel est un nouveau signe de l’engagement du gouvernement pour consolider l’avenir de la filière betterave-sucre-alcool française.

Lire la suite

Les grandes cultures demandent un plan d’urgence au Gouvernement

Le conseil spécialisé grandes cultures de FranceAgriMer a dévoilé les estimations officielles de récolte. Les chiffres sont là, la situation économique des producteurs est catastrophique. Depuis 8 ans, leurs revenus sont en berne. Ce n’est plus tenable, un sursaut de l’Etat est indispensable. Aussi, les filières Grandes cultures(1) appellent le gouvernement, à prendre des mesures à la hauteur de la situation.

Lire la suite