The current crisis in the EU beet sugar sector is without precedent: CIBE calls for urgent responses and action

One year following the end of the quota regime, with world and EU sugar prices having reached historically low levels this summer, well below the reference threshold and the cost of production in the EU, the beet sugar sector in the EU continues to experience severe turbulences. Furthermore, over-restrictive decisions ...

Lire la suite

Plus que jamais la CGB encourage un dialogue apaisé dans la filière sur les vrais sujets : l’exclusion de betteraviers en est justement un !

Le bureau de la CGB réuni ce jour a pris connaissance du Communiqué de Presse de Tereos en date du 23 août critiquant les positions du syndicat qui s’opposait à la récente exclusion de trois agriculteurs de leur coopérative. Tereos incrimine dans cet écrit la CGB de ne pas traiter les vraies questions, de ne pas respecter ses processus électifs, tout en dévalorisant l’action du syndicat et lui reprochant de ne pas répondre à ses invitations au dialogue.

Lire la suite

Choisir l’exclusion plutôt que le dialogue n’est pas une solution !

La CGB déplore que le Conseil de Surveillance de Tereos ait décidé d’exclure trois betteraviers suite à leur prise de position publique plutôt que de mettre en place les conditions d’une conciliation. Au-delà de l’injuste déstabilisation des exploitations concernées, cette décision met en péril les conditions de dialogue et le pluralisme des opinions au sein de la filière.

Lire la suite

Tereos : retrouver une gouvernance qui associe tous les betteraviers

La CGB appelle la coopérative Tereos à retrouver des instances de gouvernance qui représentent au mieux les planteurs de toutes les régions betteravières afin d’orienter avec efficacité la coopérative dans un contexte plus difficile de fin des quotas. Cela ne peut en aucun cas passer par la menace d’exclusion de coopérateurs aux opinions divergentes. Les conditions d’écoute et de dialogue doivent être renouvelées pour porter haut un projet coopératif qui valorise la production de 40 % des betteraviers français.

Lire la suite

Néonicotinoïdes : les agriculteurs dans l’impasse !

La FNSEA, AGPB, AGPM, CGB, FNPF, FOP et Légumes de France, à la lecture du décret publié ce jour concernant le retrait de l’utilisation de cinq substances « néonicotinoïdes », exigent que les dérogations possibles, autorisées par l’Union Européenne, sur certaines filières où les alternatives n’existent pas ou sont très insuffisantes, soient publiées incessamment. Alors que le Président de la République et le gouvernement s’étaient engagés à « ne laisser aucun producteur sans solution », un très grand nombre d’entre eux se retrouvent désormais dans une impasse technique dramatique et ce sans consultation du public obligatoire préalable.

Lire la suite

Le gouvernement annonce sans concertation qu’il n’y aura pas de dérogation pour les néonicotinoïdes utilisés en enrobage de semences de betteraves sucrières

Sans solution face à la jaunisse virale, les betteraviers en appellent au Président de la République Le Président Macron avait été clair, aucun agriculteur ne devait être laissé dans des impasses techniques. C’est pourtant ce que vient d’annoncer le gouvernement à l’occasion de la présentation du plan Ecophyto en excluant sans concertation la possibilité d’une dérogation pour les néonicotinoïdes utilisés en enrobage de semences de betteraves.

Lire la suite

Arrêt de la cour de justice européenne sur les nouvelles techniques de mutagénèse : un bien mauvais signal

Mercredi 25 juillet, la cour de justice européenne a rendu son avis concernant les variétés obtenues par les nouvelles techniques de mutagénèse. Ces dernières doivent être considérées comme des OGM et doivent donc être soumises aux obligations de la directive concernée. Or, nous le savons, les exigences de cette directive les condamnent de fait dans l’UE. L’AGPB, l’AGPM, la CGB, la FOP et la FNSEA prennent acte de cette décision très lourde de conséquences pour nos concitoyens comme pour l’agriculture européenne et entend tirer la sonnette d’alarme : une agriculture en panne d’innovation variétale ne pourra relever l’ampleur des défis climatiques et environnementaux et répondre aux attentes des consommateurs qui demandent en particulier une agriculture utilisant moins de produits phytosanitaires.

Lire la suite

Juin : de profonds remaniements du marché derrière une stabilité des cours

Le cours du sucre a été stable en juin : le sucre brut s’est maintenu autour de 12 cts/lb et le sucre raffiné autour de 340 à 350 US$/t. Mais, derrière cette stabilité, des différences sont à noter entre le début et la fin du mois. Si elles restent minimes en ce qui concerne les fondamentaux, les différences sont fortes en ce qui concerne les positions des spéculateurs et les monnaies.

Lire la suite