Accueil / Actualité

Actualité

Entendu en ce moment… En Europe, l’industrie sucrière doit-elle se restructurer ?

Certains disent haut et fort, en ce moment, que l’Europe sucrière, face à la crise actuelle, doit se restructurer. Qu’en pense la CGB ? D’abord, rappelons qu’il y a deux types de restructuration qui peuvent se résumer soit par « on fait mieux », soit par « on fait moins » ! A l’échelle d’une entreprise, une restructuration vise à s’adapter aux évolutions économiques afin de sauvegarder sa compétitivité. En préambule, indiquons que dans le cas de fermetures d’usines, d’arrêts de bassins agricoles et de licenciements, cela doit se faire dans la concertation, le respect, et l’indemnisation des victimes de tels plans. La CGB sera vigilante sur ce point.

Lire la suite

Prix des engrais : L’Europe se tire une balle dans le pied !

La décision prise par le Comité des instruments de défense commerciale (IDC) de l’Union européenne, au cours de sa réunion d’hier, de ne pas s’opposer à une taxe antidumping sur les importations de solution azotée en provenance des Etats-Unis, de Russie et de Trinité-et-Tobago, conduit à une augmentation des coûts de production pour les agriculteurs européens de 2,8 milliards d’euros sur les cinq prochaines années.

Lire la suite

Produits phytosanitaires : stop à l’acharnement réglementaire !

La protection des riverains lors des applications de traitements phytosanitaires est tout l’objet de l’article 83 de la loi EGALIM. Elle repose sur l’élaboration de chartes départementales d’engagements et bon nombre d’entre elles sont déjà signées dans l’ensemble du pays. Faisant fi de cette démarche territoriale, le gouvernement souhaite imposer au niveau national des « Zones de non-traitement » (à 10 mètres ou 5 mètres selon les usages) autour des espaces attenants aux bâtiments d’habitation ou d’activité. Cette mesure est inacceptable pour les producteurs de grandes cultures.

Lire la suite

Plan stratégique betterave sucre éthanol : La CGB appelle à redonner des leviers de compétitivité et de valorisation à la filière pour les 10 prochaines années

La filière betterave-sucre-éthanol française connait une crise aigüe liée à une conjoncture mondiale déprimée accentuée par les récentes décisions quant à l’interdiction des néonicotinoïdes, à l’accord du Mercosur et la menace du Brexit. C’est dans ce cadre que les ministères de l’Agriculture et de l’Economie viennent d’ouvrir une concertation pour rebâtir un plan stratégique d’ici la fin du mois de septembre 2019. La CGB se félicite de cette initiative qui devra aboutir à des résultats concrets pour les exploitations betteravières et la filière dans son ensemble.

Lire la suite

Accord UE-Mercosur sur le sucre et l’éthanol – L’équivalent de 7 sucreries dans la balance au détriment de la filière, de la société et des consommateurs

Alors que le secteur betterave-sucre-éthanol européen traverse une crise sans précédent et que la fermeture de plusieurs sucreries est annoncée, la filière déplore d’être une nouvelle fois sacrifiée dans le cadre du compromis final entre l’UE et le Mercosur.

Lire la suite

Initiative parlementaire contre la fermeture des usines d’Eppeville et de Cagny par le groupe Südzucker – La CGB se félicite de la mobilisation des élus nationaux et locaux pour assurer le maintien d’une industrie sucrière dans nos territoires

Paris, le 4 juin 2019 – A la suite d’une réunion transpartisane le 28 mai dernier des parlementaires mobilisés contre la fermeture des usines d’Eppeville (Somme) et de Cagny (Calvados), la représentation nationale ainsi que les présidents des régions Normandie et Hauts-de-France ont décidé d’accentuer la pression sur le Gouvernement afin que celui-ci s’engage de tout son poids pour que de véritables négociations aient lieu avec le groupe allemand Südzucker.

Lire la suite

Réaction de la CGB suite au communiqué de presse de Südzucker du 23 mai – La CGB ne laissera pas Südzucker imposer des fermetures iniques et sauvages des sucreries d’Eppeville et de Cagny pour les betteraviers, les salariés et les territoires français

Paris, le 23 mai 2019 - Lors de la réunion qui s’est tenue à Strasbourg le 15 mai dernier entre la CGB et Südzucker, le groupe Allemand s’était engagé à étudier scrupuleusement l’offre de reprise des planteurs français pour les usines de Cagny (Calvados) et Eppeville (Somme) et de revenir vers la CGB sous trois semaines à réception de la dite offre.

Lire la suite