Accueil / Communiqués de Presse (page 2)

Communiqués de Presse

juillet, 2018

  • 5 juillet

    Les comptes de l’agriculture 2017 : Encore une année difficile pour les grandes cultures

    Si les chiffres diffusés par la Commission des Comptes de l’Agriculture de la Nation du 5 juillet 2018 peuvent laisser penser que la situation économique des agriculteurs français est en amélioration en 2017, il n’en est rien. La comparaison avec l’année 2016, catastrophique pour les producteurs de grandes cultures, n’est absolument pas pertinente.

juin, 2018

  • 29 juin

    La CGB n’accepte pas que SÜDZUCKER, groupe sucrier N°1 en Europe, impose ses prix de betteraves 2017/2018 aux planteurs français de sa filiale SAINT LOUIS SUCRE

    Paris, le 29 juin 2018 - Les Planteurs de SAINT LOUIS SUCRE viennent d’apprendre de leur fabricant que le prix de leurs betteraves 2017/2018 était de 23.66 €/T [1] de betterave à 16°. La CGB, le syndicat des betteraviers, n’accepte pas que Südzucker, maison mère de la filiale française SAINT LOUIS SUCRE impose, sans transparence, le prix des betteraves le plus bas de France en 2017. Ce type de relation commerciale n’est pas propice à la construction d’une filière durable au travers d’un partenariat fort entre betteraviers et sucriers.

  • 28 juin

    Adoption par le Conseil européen du compromis sur la nouvelle Directive énergies renouvelables 2021 / 2030 : la France doit accroître son utilisation de bioéthanol français.

    Les Etats membres de l’UE ont validé aujourd’hui le texte final de la nouvelle directive sur les énergies renouvelables. Le Parlement européen doit encore le voter en juillet pour rendre son adoption définitive. La filière française du bioéthanol salue l’inclusion dans ce texte d'un objectif de 14% d'énergie renouvelable dans les transports en 2030 et le maintien à 7%, certes sous conditions, du plafond concernant les biocarburants de première génération. Ce sont des améliorations significatives, obtenues avec l’aide la France, par rapport au projet initial de la Commission européenne.

  • 11 juin

    Soutien à la mobilisation agricole pour défendre nos productions locales et le revenu agricole

    La filière française du bioéthanol soutient pleinement les protestations de la FNSEA sur les contradictions de la politique suivie par le Gouvernement en matière de biocarburants. Le Gouvernement actuel veut respecter les engagements du Gouvernement précédent lorsqu’il s’agit d’huile de palme mais pas quand il s’agit de la filière française du bioéthanol qui a pourtant investi plus d’un milliard d’euros pour répondre à la totalité des besoins d’incorporation de biocarburants dans l’essence en France, à partir de matières premières issues à 100% de l’agriculture française.

  • 6 juin

    Interdiction des néonicotinoïdes : Les syndicats betteraviers se mobilisent et lancent une campagne de sensibilisation nationale « Préservons la Betterave Française »

    – Télécharger le CP au format PDF – Paris, le 6 Juin 2018 – Suite à l’interdiction de trois néonicotinoïdes votée par les représentants des États membres de l’Union européenne le 27 avril dernier, les betteraviers se mobilisent et lancent en région dans les 29 départements producteurs, une large campagne ...

  • 4 juin

    NON à une renationalisation totale de la politique agricole commune !

    L’ensemble des producteurs de grandes cultures dénonce une réforme de la PAC intolérable ! Cette réforme proposée par la Commission européenne conduirait à une divergence sans limite des normes et des coûts de production agricoles. Une perspective totalement inacceptable pour les producteurs ! Paris, le 4 juin 2018 – Dans son projet de réforme de la PAC présenté aujourd’hui, la Commission européenne propose, sous prétexte d’un meilleur ciblage, que la définition des normes environnementales et l’attribution des soutiens soient entièrement décidées par chaque Etat membre. Les aides directes seraient alors remplacées par un millefeuille encore plus complexe !

  • 4 juin

    Interdiction des néonicotinoïdes : l’ANSES confirme le risque d’une impasse technique pour la filière betterave-sucre

    Dans la version finale publiée le 30 mai de son évaluation des risques et bénéfices des produits phytopharmaceutiques à base de néonicotinoïdes et leurs alternatives chimiques et non chimiques, l’ANSES confirme l’absence d’alternative non chimique pour lutter contre les ravageurs des parties aériennes, dont les pucerons, sur betterave, et fait le constat qu’il n’existe qu’une seule alternative chimique (un unique produit composé de pyréthrinoïdes et carbamates). Elle identifie par ailleurs clairement un risque de développement de résistance des pucerons à cette unique alternative chimique.

  • 1 juin

    Projet de loi EGALIM : la transition, chiche !

    Le projet de loi issu des Etats généraux de l’alimentation vient d'être adopté par les députés. Force est de constater que le compte n'y est pas ! Cette loi est une avalanche de charges supplémentaires, de contraintes et de décisions incohérentes qui vont s’abattre sur les producteurs de grandes cultures sans les aider dans la transition tant désirée par le gouvernement.

mai, 2018