Accueil / Communiqués de Presse / Des paroles aux actes

Des paroles aux actes

Réunis en Conseil d’Administration le vendredi 25 septembre, les Planteurs de betteraves attirent de nouveau l’attention des Pouvoirs Publics sur la nécessité de gagner en compétitivité dans la perspective de la dérégulation du secteur betterave sucre en 2017.

Dans cet esprit, ils ont pris note des déclarations des Pouvoirs Publics, suite à la journée d’action syndicale du 3 septembre à laquelle ils ont été nombreux à participer, et demandent de voir ces annonces se concrétiser dans les plus brefs délais, compte tenu de la chute du revenu betteravier en 2014 et sans qu’aucune perspective d’amélioration ne soit en vue pour la récolte 2015.

Ils renouvellent leur demande d’une vraie pause environnementale et de mesures fiscales et sociales permettant de soulager les charges des planteurs et faire face aux aléas climatiques et économiques.

Ils attendent également la concrétisation de la mesure fiscale annoncée en faveur du SP95-E10, dans le cadre de la loi fiscale de 2016 qui permettra de relancer le développement de ce carburant.

A l’issue de ce Conseil d’Administration, Eric Lainé, Président de la CGB a déclaré :

« Nous nous inscrivons totalement dans la stratégie de compétitivité de la FNSEA et des JA qui est au cœur de nos préoccupations. Pour cela des mesures gouvernementales s’imposent en matière de contrôle des charges qui pèsent sur nos exploitations, en matière de surrèglementation environnementale préjudiciable au développement de nos productions et enfin en matière de reconnaissance de la capacité de nos exploitations à développer les débouchés issus de la chimie du végétal ».