Accueil / Actualité / Marché du sucre en mars : à nouveau sous les 12,5 cts/lb

Marché du sucre en mars : à nouveau sous les 12,5 cts/lb

Le sucre brut a perdu 6 % en mars… La chute est rude et nous revoilà, en ce début avril, sous les 12,5 cts/lb, une valeur que nous n’avions pas connu depuis septembre 2015. Le sucre blanc perd un peu moins, à cause d’une moindre disponibilité de sucre blanc sur l’échéance de mai, et ne chute ‘que’ de 2 à 3 %  sur le mois, pour arriver autour de 350 US$. Avec un euro fort, il n’atteint donc pas les 290 €/t.

La baisse du Real, de 2% sur le mois, n’explique qu’une partie de cette chute, largement due aux fondamentaux. Le sucre ne manquera pas sur la campagne 2017/2018, notamment grâce aux campagnes en cours en Asie. La Thaïlande atteindra 13 Mt, l’Inde ira peut être jusqu’à 30 Mt.  Des records qui viennent s’ajouter à un surplus qui augmente au gré des annonces de bons rendements, et qui risque de durer : la campagne 2018/2019 est, elle aussi, annoncé en surplus.

Les spéculateurs accompagnent et amplifient comme jamais le mouvement, et à chaque semaine qui passe, un nouveau record de position net-vendeur est atteinte : plus de 8,5 Mt désormais.

L’ouverture de la campagne brésilienne ne change pas les choses, et l’éthanol à Sao Paolo, toujours plus intéressant que le sucre, commence a montrer des signes de faiblesse : il baisse de 2% en Real, comme c’est le cas en Europe (-3% en €) et aux USA, malgré la bonne tenue du pétrole (+7% sur le mois, pour revenir vers les 70 US$/baril).

Un tel marché mondial, du fait d’un euro fort, donne une conversion betterave, selon les règles en vigueur sous les quotas, qui n’atteint pas les 16€/t hors pulpe. Le marché mondial pèse enfin sur le marché européen : en janvier, le sucre valait 374 €/t sortie sucrerie selon la Commission ; un équivalent betterave autour de 24€/t, hors pulpe.