Accueil / Communiqués de Presse / Néonicotinoïdes : attention à la perte de compétitivité de l’agriculture française !

Néonicotinoïdes : attention à la perte de compétitivité de l’agriculture française !

– Télécharger le communiqué au format PDF –

Le conseil d’administration de la CGB réuni ce jour a constaté que le Gouvernement et les députés qui ont voté l’interdiction des néonicotinoïdes, cédant une fois de plus aux organisations environnementalistes, n’ont pas écouté les avis éclairés des scientifiques et de ceux qui se confrontent à la complexité accrue de l’acte de production, en milieu vivant, tout en conciliant les impératifs de l’écologie.

Cette interdiction à partir de 2018, décision sans équivalent en Europe, est assortie de probabilité de dérogation jusqu’en 2020 sur avis de l’ANSES.

Mais 2020 c’est demain, et les solutions techniques alternatives peuvent ne pas être au rendez-vous. Et si tel est le cas, une décision comme celle-ci va condamner des filières comme la filière betteravière à des dégradations de leurs cultures, à un recul de leur compétitivité face à la concurrence et à de lourdes pertes sur le plan économique.

A cette occasion Eric Lainé, Président de la CGB a déclaré « j’en appelle à nouveau à la responsabilité de chacun lors des nouvelles lectures du texte au Sénat et à l’Assemblée Nationale pour corriger le texte de façon à laisser le temps à de nouvelles solutions techniques d’être mises au point, évitant ainsi tout risque de perte de compétitivité en matière de production betteravière ».