Accueil / Actualité / Réaction de la CGB suite au communiqué de presse de Südzucker du 23 mai – La CGB ne laissera pas Südzucker imposer des fermetures iniques et sauvages des sucreries d’Eppeville et de Cagny pour les betteraviers, les salariés et les territoires français

Réaction de la CGB suite au communiqué de presse de Südzucker du 23 mai – La CGB ne laissera pas Südzucker imposer des fermetures iniques et sauvages des sucreries d’Eppeville et de Cagny pour les betteraviers, les salariés et les territoires français

Paris, le 23 mai 2019 – Lors de la réunion qui s’est tenue à Strasbourg le 15 mai dernier entre la CGB et Südzucker, le groupe Allemand s’était engagé à étudier scrupuleusement l’offre de reprise des planteurs français pour les usines de Cagny (Calvados) et Eppeville (Somme) et de revenir vers la CGB sous trois semaines à réception de la dite offre.

Avec ce communiqué du 23 mai, Südzucker déclare refuser unilatéralement toute offre avant même que la CGB n’ait pu la déposer. L’industriel est donc, avec ces déclarations, revenu sur sa parole augmentant encore davantage la rupture de confiance avec les planteurs français.

La CGB et son syndicat de Normandie ont tenu à Cagny, le 22 mai dernier, une réunion durant laquelle les planteurs ont apporté une adhésion totale au projet de reprise pour pérenniser la culture de la betterave dans leurs fermes et sur ce territoire.

Suite à ces récentes annonces de Südzucker, la CGB ne laissera pas s’installer les conditions d’un drame social et agricole dans les territoires betteraviers de Cagny et Eppeville.

La CGB demande un rdv, dans les plus brefs délais, aux présidents du Conseil de Surveillance et du Directoire de Südzucker pour évoquer ce projet de reprise et l’avenir de Saint Louis Sucre en France.

« Si Südzucker refuse de nous recevoir rapidement, nous irons alors directement partager notre analyse et présenter notre projet aux actionnaires de Südzucker le 18 juillet prochain lors de l’Assemblée Générale du groupe. » a déclaré Franck Sander, Président de la CGB.