Accueil / Actualité / Retour sur la manifestation du 12 mars 2019 devant le siège social de Südzucker – Une forte mobilisation des betteraviers devant le siège de Südzucker pour défendre les sucreries de Cagny et d’Eppeville

Retour sur la manifestation du 12 mars 2019 devant le siège social de Südzucker – Une forte mobilisation des betteraviers devant le siège de Südzucker pour défendre les sucreries de Cagny et d’Eppeville

12 mars 2019 – La CGB et ses syndicats betteraviers du Calvados, de la Somme et des Hauts de France se sont largement mobilisés à Mannheim (Allemagne) devant le siège de Südzucker aux côtés des salariés de Saint Louis Sucre et des élus locaux pour dénoncer la décision de fermetures des sucreries de Cagny et Eppeville. Cette manifestation se déroulait en parallèle du comité central d’entreprise de l’industriel Allemand concernant son plan de restructuration.

Partis aux aurores des régions et de Paris, les représentants syndicaux étaient rassemblés ce jour à Mannheim pour une mobilisation forte pour un même objectif : maintenir un bassin de production de betteraves dans ces régions et sauver les sites industriels de Cagny (Calvados) et d’Eppeville (Somme). L’annonce le 25 février dernier de la fermeture de 2 usines en France a réveillé la colère et l’indignation des betteraviers français.  

 Plus de 200 personnes ont fait le déplacement : 150 betteraviers, 40 salariés des sucreries, 10 élus locaux, tous étaient présents pour faire front. Les différents représentants ont pu prendre la parole pour exposer les enjeux et leur volonté de maintenir ces sucreries.

En marge de la mobilisation, une délégation de betteraviers a été reçue en réunion par le Président et des membres du Directoire de Südzucker pour confronter leurs visions économiques des marchés. Südzucker s’est montré « très pessimiste » à tout point de vue mais les betteraviers ont tenu tête et ont fait part de leur ferme volonté de sauver ces deux sites.

Franck Sander, Président de la CGB, qui était présent à la mobilisation à Mannheim, a précisé « nous sommes là aujourd’hui pour poser les préalables pour entrer en négociation lors de notre réunion prévue le 22 mars à Strasbourg et approfondir les discussions qui ont été engagées. »

Patrick Dechaufour, Président de la CGB Calvados, Sarthe, Orne et Dominique Fievez, Président de la CGB Somme ont également déclaré de concert que « la CGB et les betteraviers sont prêts à se battre pour la pérennité des sucreries de Cagny et d’Eppeville et l’avenir de la culture de la betterave dans nos régions, nous croyons à la performance économique de ces bassins de production».

Des élus ont accompagné la délégation à Mannheim :

Mme Clothilde EUDIER, Vice-Présidente du Conseil Régional de Normandie, Laurence DUMONT, Députée du Calvados, Mr Jean-Michel SERRES, Conseil Régional des Hauts-de-France, Les maires de Cagny et Eppeville, Françoise Ragueneau Conseillère départementale du canton de Ham…

Députés et sénateurs des régions(Laurence Dumont /Calvados, Alain Touret/Calvados, Sébastien Leclerc/Calvados, Stéphane Demillly /Somme, Julien Dive/Aisne) qui ont tous posés leur question au gouvernement la semaine dernière sont déterminés à épauler les betteraviers dans leurs démarches pour sauver les deux sucreries. Julien Dive, Député de l’Aisne a même lancé une pétition sur change.org contre la fermeture des deux sucreries.

La betterave et le sucre sont des projets très structurants pour les territoires, et c’est en travaillant ensemble que nous garantirons le développement d’une filière prospère.

Contact presse : Carine Abecassis – cabecassis@cgb-france.fr – 06.27.05.23.80

Plus de 200 personnes ont fait le trajet pour exprimer colère et indignation devant le siège de Südzucker pour défendre les sucreries de Cagny et d’Eppeville : Betteraviers, salariés de Saint Louis Sucre et Elus des régions 

Présidents de syndicats : Franck Sander CGB, Patrick Dechaufour, CGB Calvados, Dominique Fievez, CGB Somme, Alexandre Quillet, CGB Eure

La délégation CGB et élus reçue par le Docteur Kirchberg, directeur betteravier de Südzucker (au centre) et Docteur Heer, Président du Comité Executif (à droite)