Accueil / Actualité / Une campagne placée sous de bons auspices

Une campagne placée sous de bons auspices

Après la rentrée des classes qui a eu lieu voilà quelques jours, c’est au tour de la campagne betteravière de débuter. Une campagne qui s’annonce très bonne concernant les rendements, un peu moins bonne pour la richesse en sucre mais par contre plutôt décevante concernant les prix…

Le principal changement concernant la campagne à venir se déroulera dans les centres de réceptions. En effet comme cela a été prévu par la CGB et 23 sucreries (sur 25) le décolletage manuel est supprimé et la tare collet est désormais forfaitisée. Cette forfaitisation est une étape importante dans le processus de modernisation des réceptions qui vise à faire gagner la filière en compétitivité.

Les rendements attendus pour cette campagne suite aux prélèvements réalisés au mois de septembre prévoient un rendement moyen autour de 93-94 tonnes par hectare de betteraves à 16°. Les mois de juillet et d’août abondant en pluie ont permis une croissance optimale des betteraves. Et le mois de septembre très ensoleillé favorise l’augmentation du contenu en sucre.

Les usines ont redémarrés pour cette nouvelle campagne et c’est la sucrerie de Bourdon (Limagnes) qui a ouvert le bal avec un démarrage des réceptions de betteraves le 8 septembre.

Enfin concernant les prix, le cours du sucre est encore en baisse au niveau mondial suite à de nombreux facteurs (désengagement des spéculateurs, bonne récolte en Europe,…) et les fondamentaux du marché ne semblent pas tabler sur une hausse dans les semaines à venir. Cette situation couplée à l’abondance de la production dans l’Union européenne a fait fortement chuté les prix du marché européen.